Atelier d'espace urbain

Blog - PROGRAMME MASTER 1617

PROGRAMME MASTER 1617

Programme général MASTER 2016-2017, sous forme synthétique. Tous les projets font l'objet de feuillets détaillés présentés en phase de démarrage. L'ensemble des travaux issus de ces projets se retrouvent aux évaluations quadrimestrielles respectives et au jury de fin d'année. Un certain nombre de points sont détaillés dans des articles spécifiques sur www.espaceurbain.be

M1 1Q

 

4.1 • « SYNOPSIS »

Responsables : Raymond Balau, Joachim Olender, Cédric Noël

Objectifs

« Ouvrage, tableau présentant une vue synoptique de l'ensemble ou de l'une des parties d'une œuvre, d'une science, d'une question, ou qui en donne un aperçu. » (tlfi)

 

 En ayant le jury de juin 2017 en point de mire, la première étape de l’année implique un survol critique et rétrospectif des années précédentes à partir du portfolio (à jour, ce qui veut dire en intégrant le jury de juin 2016).

Sur cette base, un synopsis (note d’intention, texte de démarche, …) détaillé est demandé, comportant : une évaluation personnelle du parcours artistique, une identification des recherches et travaux en cours, le choix du thème du Manifeste (M1), le choix du sujet de Mémoire (M2), le choix du stage externe (M2), les choix motivés des CASO2/séminaire/modules transdisciplinaires, un projet de calendrier.

Modalités

Il s’agit de la recherche d’une vue d’ensemble sur les questions urbaines/artistiques identifiables et/ou à développer.

Ce synopsis est à mettre à jour au fur et à mesure des évaluations, pour vérifier que les objectifs se concrétisent ou pour intégrer des bifurcations le cas échéant.

La précision des termes et l’acuité des concepts sont indispensables.

Demandes

Composition du document (contenus tenant sur un A3 recto-verso plié A4):

- évaluation personnelle du parcours artistique                 

- identification des recherches et travaux en cours         

- choix du stage externe                                                     

- choix du CASO2 et/ou séminaire                                    

- choix du sujet de Manifeste* ou Mémoire                       

+ visuels : photos ou stills video, photo-montages, mapping, dessin d’intention, schémas, croquis, …

Ce document très important doit être actualisé quatre fois sur l’année : pour les premières tablées, pour les évaluations de quadrimestre et pour le jury. Il est envoyé une fois au point aux invités au jury une dizaine de jours préalablement à ce jury, en guise d’entrée en matière.

 

4.2 • « MANIFESTE»

Responsables : Raymond Balau, Cédric Noël

Objectifs

Sur base d’une recherche de manifestes de tous types et de toutes époques dans les champs de l’art et connexes, via l’écriture d’un manifeste personnel, réfléchir à ce qui est revendiqué en tant qu’artiste et aux voies et moyens pour se faire entendre.

Modalités

Chercher un moyen synthétique de tenir un propos revendiqué en pensant à son mode de diffusion et de réception.

Demande

Editer ce manifeste.

 

4.3 • « TRANSDISCIPLINAIRE »

Responsable : Christophe Dujardin & Erwan Mahéo

Thème de départ : « Sous pavillon de complaisance »

Projet optionnel sur le même plan que les CASO’s, organisé par les options Espace urbain, Photographie et Sculpture.

Objectifs

Sur base de l’idée que derrière « Pavillon de complaisance » se cache l’idée de créer une micro-société qui soit en lien avec les grandes questions et enjeux auxquels le monde doit faire face. La recherche est proposée en thèmes : société (communauté, organisation, structure, ..), réseau (échanges, communication, relations, Internet, …), production (travail, automatisation, …), territoire (plan, carte, terrain, corps, architecture, …), création (art, pensée, regard, poésie, …), anthropocène (éléments naturels, homme et nature, …), action (lutte, combat, armée, …), science (construction, savoir-faire, recherche, …), entropie (nivellement, …), circuits courts (micro-sociétées, initiatives locales, …), big data (le futur, le désir, le postdigital, …), démocratie (DIEM25, …), hyperobjets (sixième continent, …).

Modalités

Savoir utiliser un logiciel de montage vidéo, avoir naviguer sur internet (recherches spécifiques, téléchargements d’images et de films…), s’intéresser à l’écriture cinématographique et à la mise en scène, s’intéresser au son et à la musique.

Encadrement des étudiants par les professeurs suivant un planning d’ensemble avec séances de travail collectives et individuelles.

Sur le plan éthique est proposée comme déclencheur une conférence de Bernard Stiegler : « Automatismes et désautomatisations » / Agora des Savoirs (https://www.youtube.com/watch?v=bv1Fx3xgE9g).

Demandes

Réaliser un travail vidéo au point techniquement, au propos clair et dans une forme adéquate au propos.

 

4.4 • « TABLEES»

Responsable : Raymond Balau, Joachim Olender, Cédric Noël

Objectifs

La tablée est un moment de travail privilégié, préparé, consistant en une plongée pluriel dans le travail en cours, avec échange de vue ouvert et dimension critique. L’idée est de confirmer les acquis intéressant, de remettre en question des parties plus faibles ou problématiques, et d’ouvrir à de nouvelles références, tout en vérifiant l’adéquation du propos avancé aux moyens mis en œuvre.

Modalités

La séance d’une à deux heures regroupe autour de l’étudiant.e qui l’organise, dans le contexte de son travail mis en situation à l’atelier (visionnage, accrochage, installation, …), minimum deux intervenants à l’atelier, deux étudiants de l’atelier préalablement briefés mais d’autres années, le cas échéant le promoteur du mémoire, plus tout invité.e dont les compétences sont jugées utiles, venant de l’école ou non (artiste, commissaire, spécialiste, …).

Le synopsis à jour doit être communiqué préalablement en pdf.

Un rapport écrit est rédigé de manière à retrouver les références ou arguments avancés en séance, et surtout à être relu à tête reposée dans la suite du travail.

L’objet de la tablée peut être un projet en particulier, un survol d’ensemble, mais dans tous les cas en tenant compte des éléments de mise à jour du synopsis.

Demandes

En Master 1, deux tablées sur l’année, la seconde comprenant les premiers pas vers le mémoire de fin d’études.

 

4.5 • « FREEZONE »

Responsable : Raymond Balau et Cédric Noël

Objectifs

Si au premier cycle les projets « Freezone » sont un développement libre des exercices « 123D » dans une recherche d’autonomiser de tout ou partie de recherches en cours, au deuxième cycle, ils peuvent constituer une véritable seconde nature, avec un aspect recherche fondamentale : il s’agit d’explorer librement les aspirations profondes en interaction concrète avec divers contextes, notamment ceux de l’exposition, de l’intervention in situ, de l’action performantielle, etc., en relation avec l’espace urbain

Modalités

Libres, en utilisant au mieux les ressources de l’école, notamment transdisciplinaires.

Demandes

Faire connaître ces recherches et travaux en les intégrant aux tablées.

 

M1 2Q

 

4.6• « RELIRES »

Responsables : Raymond Balau et Cédric Noël

Objectifs

L’intitulé « RELIRES » est explicite. Il s’agit de relire, à l’instigation du philosophe Bernard Stiegler, un livre trois fois, pour en tirer ensuite un travail plastique, de manière directe ou dérivée.

Remarque : ce projet revient à poser la même question aux étudiant.e.s des cinq années, pour favoriser les contacts réflexifs entre eux.

Modalités

Un session préparatoire permet de confronter des recherches bibliographique menée en groupe, de manière à constituer par recoupement une liste possible avec mise en évidence des liens avec l’espace urbain ; de près ou de loin.

Ensuite, il s’agit d’enclencher trois lectures procédant d’angles différents, et d’organiser des recherches collatérales, de manière à situer l’auteur, le propos, les liens avec d’autres œuvres, etc. En accumulant une documentation et des notes de lecture sujettes à réflexion et à propositions.

Demandes

Suite au choix d’un ouvrage (à acquérir), et aux trois temps de lecture, proposer une réalisation visuelle ou plastique en prise directe avec le contenu de l’ouvrage, les moyens étant libres. 

 

4.7 • « ERASME »

Responsable : Simona Denicolaï (avec intervention d’Ivo Provoost)

Objectifs

Approcher un contexte particulier à fortes contraintes, avec des caractéristiques bien particulières, pour y proposer des interventions compatibles avec les activités humaines qui s’y déroulent.

Le choix porte cette année sur le service de gériatrie de l’Hôpital Erasme, et le projet est mené conjointement avec des étudiants de l’ERG.

Modalités

Par des séances avec le personnel soignant, par des recherches personnelles nourries d’informations accessibles via différents canaux, élaborer une proposition répondant aux éléments principaux de la demande de base, tout en s’en émancipant par la mise en évidence de marges de manœuvre sortant des réflexes décoratifs souvent mis en avant dans ce type de cadre. Une lecture fine des relations entre le personnel soignant et les patients est nécessaire, de manière à apporter des éléments inattendus subtilement connectés aux réalités de l’endroit.

Demandes

Proposer un projet d’intervention physique dans les espaces du service de gériatrie en intégrant les contraintes et consignes de fonctionnement, tour en les dépassant pour s’adresser à l’imaginaire.

 

4.8 • « PORTFOLIO »

Responsables : Raymond Balau et Cédric Noël

Objectifs

Apprendre à considérer son propre travail avec un recul critique permettant de le faire connaître efficacement en milieu professionnel, en restant pragmatique quant à ses modalités de diffusion (avec version en ligne le cas échéant). Une attention particulière est accordée au fond, au propos, à la compréhension de la démarche.

Modalités

Préparation des visuels et des textes (archives organisées et sauvegardes) en vue de la réalisation du portfolio, sur base d’un cours introductif par Cédric Noël ; lire attentivement l’article : http://www.espaceurbain.be/blog/portfolio/

Demandes

En M1, le portfolio du bachelor peut être refondu en fonction de la réflexion liée au synopsis et aux tablées, de manière à y procéder à une sélection de travaux, à une hiérarchie éventuelle, et à y soigner la partie CV.

 

4.9 • Journées Portes Ouvertes des 17 et 18 mars 2017 : présentation de travaux en cours dans l’atelier ouvert pour la circonstance.

 

4.10 • « MEMOIRE 1 »

Responsable : Raymond Balau

Objectifs

En commençant le mémoire en Master 1, l’objectif est de suivre le cours de méthodologie du mémoire, tout en commençant à isoler un champ réflexif et prospectif au sein duquel isoler une problématique conduisant à faire des lectures, des rencontres, des visites fertilisant le travail en cours et en élargissant la portée et les ambitions.

Modalités

En partant des éléments du l’article http://www.espaceurbain.be/blog/memoire/, activer un état de veille quant aux questions mises en évidence.

Demandes

Présenter en fin de deuxième quadrimestre une notice « mémoire » intégrée au synopsis et résumant les travaux d’approche en mettant en évidence une question centrale, en annonçant un promoteur interne pressenti, et en explicitant l’articulation fondamentale entre le mémoire, le stage externes à venir et le travail artistique en cours.

 

M1/M2

 

STAGE EXTERNE (été)

Objectifs

Le stage externe obligatoire vise à augmenter l’ancrage dans la vie professionnelle, tout en apportant une expérience et des ressources susceptibles de nourrir l’équation stage-mémoire-travail de fin d’études ?

Modalités

Le choix du stage externe est à la base très ouvert et fonction des aspirations de l’étudiant.e. et est négocié avec les intervenants à l’atelier, le cas échéant avec le promoteur interne. Pour évoquer les possibilités, il suffit de mentionner diverses structures choisies récemment par les étudiant.e.s : Passa Porta, ISELP, Imal, entreprise De Meuter, etc., ou bien entendu du côté de l’assistanat d’artiste, sur des tournages de films, dans des laboratoires de recherche, etc.

Demandes

Réaliser un stage sous convention type d’une durée de 20 jours ouvrables. Le stage est évalué sur base d’un rapport de stage comprenant les motivations, une description détaillée de la structure d’accueil, une présentation exhaustive et documentée du travail effectué en stage, un avis de l’interlocuteur principal, une copie de la convention et un calendrier des activités (se reporter aux rapports de stage des années antérieures). 

 

M2 1Q

 

5.1 • « SYNOPSIS »

Responsables : Raymond Balau, Joachim Olender, Cédric Noël

Objectifs

« Ouvrage, tableau présentant une vue synoptique de l'ensemble ou de l'une des parties d'une œuvre, d'une science, d'une question, ou qui en donne un aperçu. » (tlfi)

 En ayant le jury de juin 2017 en point de mire, la première étape de l’année implique un survol critique et rétrospectif des années précédentes à partir du portfolio (à jour, ce qui veut dire en intégrant le jury de juin 2016).

Sur cette base, un synopsis (note d’intention, texte de démarche, …) détaillé est demandé, comportant : une évaluation personnelle du parcours artistique, une identification des recherches et travaux en cours, le choix du thème du Manifeste (M1), le choix du sujet de Mémoire (M2), le choix du stage externe (M2), les choix motivés des CASO2/séminaire/modules transdisciplinaires, un projet de calendrier.

Modalités

Il s’agit de la recherche d’une vue d’ensemble sur les questions urbaines/artistiques identifiables et/ou à développer.

Ce synopsis est à mettre à jour au fur et à mesure des évaluations, pour vérifier que les objectifs se concrétisent ou pour intégrer des bifurcations le cas échéant.

La précision des termes et l’acuité des concepts sont indispensables.

Demandes

Composition du document (contenus tenant sur un A3 recto-verso plié A4):

- évaluation personnelle du parcours artistique                 

- identification des recherches et travaux en cours         

- choix du stage externe                                                     

- choix du CASO2 et/ou séminaire                                    

- choix du sujet de Manifeste* ou Mémoire                       

+ visuels : photos ou stills video, photo-montages, mapping, dessin d’intention, schémas, croquis, …

Ce document très important doit être actualisé quatre fois sur l’année : pour les premières tablées, pour les évaluations de quadrimestre et pour le jury. Il est envoyé une fois au point aux invités au jury une dizaine de jours préalablement à ce jury, en guise d’entrée en matière.

 

5.2 • « TRAVAIL DE FIN D’ETUDES »

Responsable : Raymond Balau et l’équipe en fonction des circonstances

Le travail artistique est la synthèse ou le point d’orgue d’un processus de plusieurs années. Il est choisi librement en fonction d’une prise de position par rapport à l’espace urbain, et développé dans un souci de cohérence et d’autonomie autant que de singularité, dans l’autonomie des formes et dans l’hétéronomie du propos.

Une articulation forte est donc demandée entre le travail artistique, le mémoire, le stage externe et le cas échéant un séminaire ou un cours artistique de soutien à l’option.

Il est possible de développer un ou plusieurs travaux, ou encore un ensemble de pièces formant un tout cohérent, avec un soin particulier accordé à la mise en espace et en situation, avec une préparation via les tablées quant à la présentation de la démarche, en vue de la rencontre avec un jury de professionnels.

A ce stade, il n’y a pas de demande spécifique dans la mesure où le programme est libre.

 

5.3 • « MEMOIRE 2 »

Objectifs

Constituer un élargissement réflexif du travail artistique, cohérent avec les acquis de stage et visant à apporter une contribution originale aux champ d’investigation construit à partir et autour du travail de fin d’études.

Modalités

En veillant à coller aux requêtes de l’article http://www.espaceurbain.be/blog/memoire/ (l’attention des promoteurs est attirée à ce propos), constituer une problématique claire et structurée, documentée de sources précises et de références digérées. La forme « universitaire » n’est pas requise, et il est possible de s’en éloigner beaucoup à la condition expresse que sources et références restent explicites. Des réunions spécifiques sont prévues et la tablés peuvent jouer un rôle déterminant.

Demandes

Le mémoire est à déposer en 5 exemplaires trois semaines avant la date du jury de mémoire, qui voisine celle du jury artistique. Se reporter au règlement des études pour la composition du jury de mémoire.

La présentation doit être soignée et l’adresse à l’autre manifeste.

Un exemplaire du mémoire reste dans les archives de l’option, un autre entre dans les collections de la bibliothèque de La Cambre.

 

4.4 • « TABLEES»

Responsable : Raymond Balau, Joachim Olender, Cédric Noël

Objectifs

La tablée est un moment de travail privilégié, préparé, consistant en une plongée pluriel dans le travail en cours, avec échange de vue ouvert et dimension critique. L’idée est de confirmer les acquis intéressant, de remettre en question des parties plus faibles ou problématiques, et d’ouvrir à de nouvelles références, tout en vérifiant l’adéquation du propos avancé aux moyens mis en œuvre.

Modalités

La séance d’une à deux heures regroupe autour de l’étudiant.e qui l’organise, dans le contexte de son travail mis en situation à l’atelier (visionnage, accrochage, installation, …), minimum deux intervenants à l’atelier, deux étudiants de l’atelier préalablement briefés mais d’autres années, le cas échéant le promoteur du mémoire, plus tout invité.e dont les compétences sont jugées utiles, venant de l’école ou non (artiste, commissaire, spécialiste, …).

Le synopsis à jour doit être communiqué préalablement en pdf.

Un rapport écrit est rédigé de manière à retrouver les références ou arguments avancés en séance, et surtout à être relu à tête reposée dans la suite du travail.

L’objet de la tablée peut être un projet en particulier, un survol d’ensemble, mais dans tous les cas en tenant compte des éléments de mise à jour du synopsis.

Demandes

En Master 1, trois tablées sur l’année, la dernière en vue du jury blanc.

 

M2 2Q

 

5.4 • « RELIRES »

Responsables : Raymond Balau et Cédric Noël

Objectifs

L’intitulé « RELIRES » est explicite. Il s’agit de relire, à l’instigation du philosophe Bernard Stiegler, un livre trois fois, pour en tirer ensuite un travail plastique, de manière directe ou dérivée.

Remarque : ce projet revient à poser la même question aux étudiant.e.s des cinq années, pour favoriser les contacts réflexifs entre eux.

Modalités

Un session préparatoire permet de confronter des recherches bibliographique menée en groupe, de manière à constituer par recoupement une liste possible avec mise en évidence des liens avec l’espace urbain ; de près ou de loin.

Ensuite, il s’agit d’enclencher trois lectures procédant d’angles différents, et d’organiser des recherches collatérales, de manière à situer l’auteur, le propos, les liens avec d’autres œuvres, etc. En accumulant une documentation et des notes de lecture sujettes à réflexion et à propositions.

Demandes

Suite au choix d’un ouvrage (à acquérir), et aux trois temps de lecture, proposer une réalisation visuelle ou plastique en prise directe avec le contenu de l’ouvrage, les moyens étant libres.

 

5.5  • Journées Portes Ouvertes des 17 et 18 mars 2017 : présentation de travaux en cours dans l’atelier ouvert pour la circonstance.

 

5.6 • « PORTFOLIO »

Responsables : Raymond Balau et Cédric Noël

Objectifs

Présenter une synthèse précise et accessible parallèlement au jury de fin d’études, crédible au plan professionnel, et en écho au mémoire.

Modalités

En répondant aux impératifs de l’article http://www.espaceurbain.be/blog/portfolio/, trouver une forme personnalisée utilisant au mieux les acquis d’apprentissage en vue d’une forme décantée.

Demandes

Le portfolio présenté au jury de fin d’études est un outil précieux pour aider à comprendre et à cerner la nature du travail proposé, son identité et ses potentiels. Il s’agit donc de mettre au point un portfolio de qualité professionnelle et clairement opératoire.

En prévoir au moins deux exemplaires pour le jury, l’un des deux étant utilisé pour la délibération du jury artistique et entrant ensuite dans les archives de l’option.

 

5.7 • « EXPOSITION »

Responsable : Lola Meotti

Objectifs

 Session mise en œuvre au cours du dernier bloc de six semaines, visant clairement à la mise en espace et en situation du travail dans le lieu choisi pour le jury de fin d’études, avec maîtrise des paramètres techniques et des spécificités du lieu, le tout en vue d’une exposition publique.

Modalités

 Rencontres régulières, visites, descriptif avec maquette du projet d’exposition, préparation du matériel nécessaire et intégration des paramètres logistique set techniques dans la finalisation du travail artistique, y compris le démontage et la restitution des lieux dans le pristin état.

Demandes

Présentation détaillée au jury blanc.